Le vélo, la bicyclette, appelez ça comme vous voulez mais attendez, quoi de mieux qu’un chapeau de paille sur la tête, un épis de blé pincé au coin des lèvres, un couché de soleil , « Je m’en allais chercher des oies, du côté de Fouilly-les-oies, A bicyclette » oups !
On s’éloigne un peu mais on s’y voit déjà non?
On s’est dit qu’avec le temps qui se faisait plus clément, et qu’avec votre envie débordante de pratiquer des activités physiques variées, on pouvait vous parler du vélo. 

Le vélo, l’allié sportif incontournable

On vous voit venir, vélo = tour de France. Attention, vous n’en êtes pas là, pas encore du moins. Le vélo est un allié certain à intégrer à votre entrainement sportif. Sans forcément le solliciter à chaque session cardio, vous pouvez penser à lui de manière occasionnelle, il faut fera travailler différemment de ce dont vous avez l’habitude.
C’est parti pour 3 points positifs du vélo :
1.
Muscler
2. Sécher
3. Dessiner 

  1. Se muscler :
    Grâce au vélo, vous sollicitez en permanence vos membres inférieurs (comme pendant le running d’ailleurs), ainsi vous cibler des zones de travail notamment les cuisses, les mollets mais également les fesses, oui, oui c’est promis !
    En effet, quand vous vous retrouvez nez à nez avec une montée, raide ou non, vous allez avoir le réflexe de « pédaler en danseuse » (qu’est-ce qu’elle nous raconte … ?)
    Ce terme signifie que pour faciliter votre effort, vous allez lever les fesses de la selle et solliciter l’ensemble de votre corps à accompagner votre effort. Ainsi, sans vous en rendre forcément compte, vous allez mettre à contribution vos fessiers et donc solliciter un nouveau groupe musculaire de votre chaîne postérieure.
  2. Se sécher :
    Amateurs ou confirmés, vous avez déjà dû remarquer quelque chose pendant que vous faisiez du vélo : la sensation de fatigue met quand même un certain temps à arriver (plus que lors d’une séance running ou même natation par exemple). Ainsi, vous allez être plus résistant dans la durée.
    Si vous êtes en perte de poids, n’hésitez pas à l’intégrer à votre quotidien sportif. Etant un exercice cardio, il est idéal pour perdre du poids et éliminer les toxines, mais aussi pour développer l’endurance et muscler le coeur : quoi de mieux franchement ?
  3. Se dessiner :
    On parlait tout à l’heure de la chaine postérieure avec les jambes, les mollets et les fesses qui vont être sollicités, mais attention le vélo est l’outil à tout faire, puisqu’il permet également de dessiner votre ventre, oui,oui on vous jure ! Les abdominaux n’étant pas sollicité directement, ce n’est pas pour autant qu’ils ne travaillent pas ! Votre position sur le vélo, implique l’engagement de la sangle abdominale et d’être en phase de gainage. Etant dans une démarche d’équilibre et de maintien vous partcipez à l’affinement de votre ventre.
    Le vélo étant un mouvement récurant qui sollicite beaucoup vos muscles, il n’a pas une incidence de volume comme on peut ressentir et retrouver lors d’une séance de musculation mais bien de cardio. Et, puisque les muscles sont sollicités en finesse, on affine et galbe le muscle, sans le gonfler.

velo

Le GROS point positif du vélo : 

Faire du vélo, c’est pouvoir se muscler sans abîmer ses articulations (Magnifik) 

Le vélo étant un sport « porté », il permet à votre corps de se détacher de son propre poids. Ainsi, en épargnant les chocs vous n’obligez pas vos articulations à être réceptives à un mouvement brutal. Le travail rotatif permet de solliciter les genoux sans abimer votre cartilage qui assure en permanence la fluidité des mouvements du genou. Donc, si vos genoux sont fragiles, vous pouvez tenter ce sport qui en plus de vous faire pratiquer une activité physique vous apportera satisfaction dans les ressentis, puisqu’il n’y a pas d’impacts et donc, de douleurs potentielles.
Evitez tout de même les montées, car elles impliquent de forcer davantage sur les genoux.

Point positif bonus (oui, on est trop gentil, on sait ! ) 

Surtout pour vous mesdames, très souvent complexées par la petite peau d’orange qui peut pointer le bout de son nez, sachez que, comme le vélo est un sport d’endurance, brûle-graisse et focalisé sur le bas du corps, il constitue l’arme idéale pour « faire la peau » (et pas d’orange cette fois), aux capitons.
Si vous souhaitez être accompagné dans votre nouvelle activité, n’hésitez pas à faire appel à un coach qui saura vous guider pas à pas pour ne cesser de vous améliorer et faire de vous un futur champion du vélo.