Avec les beaux jours qui reviennent ça donne envie d’aller se balader. Et pourquoi ne pas en profiter pour pratiquer du sport en extérieur. Bonne idée mais quel sport me direz-vous ? Et si on se lançait dans la course à pied tiens !
Pas simple de franchir le pas hein ? Dites-vous une chose, c’est qu’on est tous passé par là : les runners nés sont rares.

On va donc profiter de cet article pour vous donner quelques conseils pour se préparer dans la course à pied, pas à pas et en petites foulées s’il vous plait !
Vous retrouverez la semaine prochaine une programmation adaptée à chaque niveau de course. Mais pour l’instant, reprenons ensemble les basiques.

Le running : qu’est-ce c’est ? 

Nous pouvons remercier le Baron Pierre de Coubertin, créateur des Jeux Olympiques, qui, en 1896, a décidé d’intégrer la course à pied aux disciplines pratiquées pour les jeux. Cette pratique s’est révélée très appréciée et connait par la suite un réel engouement. De fil en aiguille, elle devient pratiquée par le plus grand nombre d’entre nous pour s’entretenir et se renforcer quotidiennement. Cependant, elle est pleine de ressources et s’adapte à tous types de profils.

course a pied

Le running : comment le pratiquer ? 

Comme dans beaucoup de sports, il faut procéder par étapes.

Etape 1 : Commencez déjà par vous équiper de la bonne façon. 

J’entends par s’équiper, d’avoir, en plus de la motivation mentale, l’équipement sportif adapté : 

  • Un jogging de course suffisamment près du corps qui ne gênera pas vos mouvements. 
  • Un t-shirt, laissant la transpiration s’évacuer. Si cette dernière ne s’évacue pas, vous risquez d’avoir froid et de tomber malade, la sueur froide n’est pas bénéfique. En fonction du temps, couvrez vous, plus ou moins. La course à pied est une pratique qui vous permet de brûler un grand nombre de calories, vous allez donc transpirer, il faut ainsi adapter sa tenue à la météo. 
  • Et enfin le point essentiel de cette pratique : les baskets.
    Pour éviter les douleurs musculaires et d’inflammation il ne faut surtout pas négliger la qualité des baskets que vous allez prévoir pour votre running. De nombreuses marques vous proposent des chaussures adaptées à la course à pied avec un amorti suffisant pour prendre soin de vos articulations. N’hésitez surtout pas à demander aux vendeurs, ils sont là pour vous aiguiller dans vos choix et vous apporter les meilleurs conseils.
  • Mesdames : Choisissez la bonne brassière ! Ce n’est pas un élément à négliger pendant vos achats d’équipements. Votre poitrine est à préserver et doit être traitée avec douceur. Il faut donc que cette dernière soit maintenue pour amortir les chocs du pas de course pour ne pas vous causer de douleurs. 
  • L’outil qui fait la différence : La montre cardio fréquence mètres. Elle permet de réguler votre course à pied en vous focalisant sur votre cardio. Vous pouvez ainsi suivre votre évolution de course en direct.

Etape 2 : Pour la deuxième partie : l’échauffement

Ne partez pas en sprint directement. Il faut préparer l’ensemble de votre corps à fournir un effort musculaire pour éviter les blessures. On pense notamment à quelques petites foulées, suivies de séries de montées de genoux, de talons fesses et de pas chassés. 

Ne vous focalisez pas en ne préchauffant que la partie inférieure de votre corps : pensez aussi à effectuer des mouvements de bras pour échauffer vos épaules, votre dos et vos cervicales. Le running possède une posture bien précise pour ne pas se faire mal, tenir dans la durée et avoir le bon angle de course il faut donc bien échauffer chaque partie qui va être sollicitée. 

Etape 3 : L’effort 

Une fois bien échauffé, vous pouvez vous lancer !
Il faut commencer en douceur, surtout si vous n’avez jamais pratiqué ou que vous revenez d’une blessure. Cependant, il est toujours intéressant de se challenger en se fixant de petits objectifs à atteindre. En petites foulées, vous pouvez partir sur 20 minutes de course. Plus vous serez régulier plus vous habituerez votre corps à fournir cet effort et plus vous pourrez tenir dans la durée. Vous pourrez ainsi, augmenter vos temps de course en évoluant petit à petit, en vous fixant des objectifs d’amélioration.

Etape 4 : La fin 

A la fin de votre course, vous ne devez pas vous arrêter de manière brutale. Reprenez votre souffle en marchant pendant quelques minutes: il faut accompagner le corps à s’arrêter en douceur.
Sachant que la course à pied est principalement orientée sur l’aspect cardio, il est important de s’hydrater et d’oxygéner vos muscles.

Etape 5 : Les dérivées

Lorsque vous aurez pris votre rythme et que vous êtes de plus en plus à l’aise, vous pourrez varier vos entraînements de course à pied en misant sur du fractionné et en donnant des impulsions à votre corps pour favoriser l’accélération du rythme cardiaque.

course a pied

Comment se lancer ?

Il est parfois difficile de trouver la motivation lorsque l’on essaye une nouvelle pratique.
Pour cela vous pouvez motiver votre meilleur ami, votre soeur, votre voisin et j’en passe.
Vous pouvez également faire appel à un professionnel du sport qui va vous coacher dans l’apprentissage de votre nouvelle discipline. Il vous donnera les éléments clés pour faire de ce sport une véritable passion.